bones
Bienvenue, veuillez vous connecter pour surfer agréablement sur le forum et merci de votre participation, passez un bon moment.
Le staff.



 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les meilleures répliques

Aller en bas 
AuteurMessage
a.a.k
Modo générale du BuffAngel
Modo générale du BuffAngel
avatar

Féminin
Nombre de messages : 225
Age : 30
Localisation : Dans les bras de David
Date d'inscription : 22/10/2007

MessageSujet: Les meilleures répliques   Sam 3 Nov - 3:56

Faites partager les répliques que vous préférez ^^

En voilà déjà quelques unes:

Bienvenue à Los Angeles:

Cordy: Oh, mon Dieu, je suis désolée ! Je suis toute émue en face de vous. Oh, je suis sûrement affreuse. Pour une fois que je suis invitée dans un superbe endroit, il n'y a pas un seul miroir et… ces rideaux épaix... Eh ! vous êtes un vampire !
Russel: Quoi ? Mais non.
Cordy: Mais si !

***

Doyle : Qu'est-ce qui est arrivé à Russel ?
Angel: Il est entré dans la lumière.


La pierre d'Amarra

Cordy: Quand tu auras fini de donner un look 1917 à l'appartement, j'espère que tu auras de quoi payer la casse !
Spike: Cordélia… ce que j'aime tes cheveux !
Cordy: Je peux pas en dire autant des tiens.


L'étrange Dr. Meltzer

Doyle: Tu as raison, j'suis d'accord. Angel devrait se faire payer. Il ne supporte pas de parler argent avec les clients. Il préfère son image de héros. Celui qui s'évanouit dans la nuit, avec un long manteau noir dans le vent, c'est plus mystérieux, plus séduisant et attirant…
Cordy: J'peux m'en aller, si tu veux lui faire une déclaration.

***

Cordy: C'est quoi, en fin de compte, le harcèlement ? C'est devenu le sport le plus populaire ?
Angel: Oui, après la luge.

***

Cordy: T'as qu'à avoir une vision.
Doyle: J'peux pas faire ça à la demande.
Cordy: Pour avoir des clients, il faut que tu aies une vision.
Doyle: L'argent, ça t'a corrompu !
Cordy: Si j'te tape sur la tête, tu l'auras, ta vision ?
Doyle: Fiche-moi la paix ! T'es complètement cinglée !


L'appartement de Cordélia

Doyle: Dis-moi un truc.
Angel: Quel genre de truc ?
Doyle: A propos de Cordélia.
Angel: Eh bien, elle ne sait ni taper, ni écrire, ni ranger, et apparemment, elle ne sait plus répondre au téléphone.

***

Cordy: Oh, attention ! Si ça se trouve, dans mon sac, il y en a pleins ! En plus, l'eau coule marron, est baveuse et est même pas chaude ! Oh, je donnerai ma vie pour une douche. Parce que je sens mauvais. Tu ne trouves pas ? Ca ne m'arrive jamais. C'est pas mon style. J'ai pas le choix, je vais rester ici jusqu'à ce que je puisse déménager. Même si ça prend longtemps. Oh, dès que j'aurai trouvé, je te promets que je t'inviterai. Bon, tu peux mettre mes affaires sur le canapé ? A moins que je prenne ton lit. Ou on fait comme tu préfères. N'oublies pas, ma valise est toujours dans l'entrée. La salle de bain est par là ? T'as du shampoing ? Bien sûr, t'en a.

***

Cordy: Angel… A propos de tes accusations, je te signale que c'est toi qui a mis du beurre. Et c'est dégoûtant, et tu ferais mieux de changer les draps !
Angel: Je mange pas dans mon lit.
Cordy: Alors je préfère ne pas savoir comment c'est arrivé là.


Raison et sentiments

Cordy: Mmm-mmm…
Angel: Quoi ?
Cordy: Rien. C'est incroyablement fascinant de voir à quel point tes sens sont en éveil quand il s'agit du monde du crime, mais que tu n'es même pas capable de remarquer mes chaussures neuves.
Angel: Cordélia, tu ne peux pas demander à un homme… (La porte s'ouvre et Doyle entre) Pour des chaussures…
Doyle: Oh, super tes chaussures ! Elles sont neuves ?

***

Cordy: Tu vas te dépêcher ?!
Angel: Et le mot magique ?
Cordy: Argh !
Angel: Non, c'est pas "argh", le mot magique. Celui-là n'est même pas un mot. Et si tu crois que c'en est un, il n'est pas magique.


un peu de la saison 2

Le jugement

Angel: Tu as ta vapeur, ton sauna. Tu reçois des serviettes fraîches. Je veux dire, où est le mauvais côté ?
Cordy: Te doucher avec beaucoup d'hommes.

***

Angel (resserant sa poigne sur la gorge de Merl) : Où est elle ?
Merl: Si je le savais, je ne serais pas entrain de me faire étrangler par vous.

***

Gunn: Il était de notre côté ?
Angel: Ouais
Gunn : Bon, as-tu trouvé le truc qui l'a tué ?
Angel: Je suis le truc qui l'a tué.
Gunn : Oh.

***

Angel: J'ai dû chanter Barry Manilow.
Faith: Tu rigoles.
Angel: Devant des gens.
Faith: Et moi je parle de mes petits problèmes


L'hôtel du mal

Angel regarde le sang dans son verre.

Cordy: Un problème?
Angel: Je - uhm... Je pense qu’il commence à coaguler.
Cordy: Hein ? (Elle prend le verre pour y regarder de plus près) Non, c’est de la cannelle. (Angel lui lance un drôle de regard) Quoi, je ne peux rien essayer de nouveau?


Premières Impressions

Cordy: Oh, cet endroit ne va jamais être propre.
Wesley: Dépêche-toi. C'est juste de la poussière.
Cordy: Ce n’est pas simplement de la poussière. C'est “le fils de la poussière”. C’est une sorte de poussière qui engendre des générations innombrables de bébé-poussières. J’abandonne.
Wesley: Très bien. Nous déplacerons simplement nos bureaux plus en arrière dans ton salon.
Cordy: Je nettoie.

***

Gunn: Je ne connais que quelques types dans cette ville qui revendent ces voitures d’époque. Nous réduirons la liste avant que nous ne retrouvions Angel.
Cordy: Et ensuite quoi ? Tu leur demanderas juste de la rendre ?
Gunn : Je dirai s’il vous plait.
Cordy: Oh, j’ai oublié. Tu feras jouer ton célèbre charme. Comme tu l’as fait cet après midi avec ce pigeon.
Gunn: C’était un indic. Et tu ne sais rien de ce que je fais.
Cordy: Pagination de M. Rationalisation!
Gunn: Pagination de Melle étant sur le point d’être éjecté d’un véhicule en marche.


Intouchable

Cordy: Je ne peux pas faire ce bandage si … Arrête de bouger!
Angel: Je ne bouge pas.
Cordy: Eh bien, arrête alors de respirer.
Angel: Je ne respire pas.
Cordy: Alors arrête de fléchir tes pectoraux virils ou quelque chose dans le genre... sinon je n’arriverai jamais à faire cela...

***

Cordy(boutonnant la chemise d’Angel) : Comme... disons, son nom ?
Angel (sur la défensive) : J'ai été empalé, à ce moment là.
Cordy(tapotant son genoux) : Bien sûr. C’est parfaitement compréhensible.
Angel: Tu sais comme c’est dur de réfléchir avec une barre de fer dans le torse ?
Cordy: En fait, je sais. Les souvenirs d'une éducation à Sunnydale. Aucune adresse ou autre chose?
Angel: Elle a dit qu'elle restait chez une amie.
Cordy: Bien, cela rétrécit nos recherches aux personnes avec des amis. (à Wesley) Où avons-nous cette liste ?
Angel: Elle n'est pas d’ici. Elle a les traces d'un accent. Le Nord-Est. Peut-être l'Ohio… et tout son comportement me fait dire qu’elle est en fuite, si …
Cordy (prenant note) : Examiner les fugitifs du nord-est.

***

Gunn: Vous appelez, j’arrive. Chargé comme une bête, prêt pour la bataille ou quelque chose d'autre qui commence par un B.
Wesley (désignant une hache) : Qu’est-ce que c’est que cela ?
Gunn : Oh, cette chose ? Certains des gosses de mon gang l’ont fait pour moi. La pensée que je pourrai avoir l'occasion de la coller dans quelque chose...
Cordy: Les hommes sont tous semblables.
Gunn: Chère Cordelia. Tu veux toujours sauver ma vie ?
Cordy (sans lever le nez de son ordinateur) : A chaque minute.
Gunn: Ca se traduit comment ?
Cordy (le regardant) : Tu es vivant, n'est-ce pas ?

***

Gunn : Je trouverai. (sur le point de partir) Mais si je reviens ici sur le bout d'une spatule, j'attends le compte d’un ouvrier sérieux!
Cordy (frappant Angel au bras) : Tu vois ? Le compte d’un ouvrier! Il veut être payé!
Angel: Cordélia...
Cordy: Le pauvre homme ne peut même pas se permettre une vrai hache!


Cher Amour:

Cordy : Eh bien, il y a les coûts fixes (l'hypothèque sur l'hôtel immense, mon salaire), et il y a un tas d'autre...
Wesley: Et en ce qui concerne mon salaire ? C'est fixe, aussi.
Cordy: Et si... à chaque fois que tu identifies un démon dans un de tes grands vieux livres, on te donnait dix dollars... ou une tarte de pot au poulet ?

***

Gunn: Vous ne me payez pas assez pour ça. Mon oncle Theo disait toujours “n’achète jamais une charrue morte” et “n'arrive jamais au milieu d'une guerre religieuse”.
Cordy: Tu as vraiment un Oncle Theo ?
Gunn: Non, mais c'est toujours un bon conseil.

***

Harold: Croyez-vous que ma femme me trompe ?
Angel: Probablement.
Cordy: Oh, il... Il vous aime vraiment, il entre directement dans le vif du sujet.
Harold: Il prend le ... ? Il ne m'a pas semblé...
Wesley: Oh il est excentrique, mais tous les grands le sont. Sherlock Holmes, Phillip Marlowe...
Harold: Ceux-là sont des personnages fictifs.
Wesley: Vous avez tout à fait raison! Ce qui donne à Angel un avantage, si vous y réfléchissez.

***

Wesley: Nous devons réunir nos têtes et l’aider à venir à bout de cette chose. (à Angel) Tu es parmi tes amis, nous n'allons pas te condamner.
Cordy: C’est vrai. (à Angel) Tu es fou, tu as besoin d’une aide professionnelle.
Angel: C'était Darla. Elle est revenue... et elle est humaine maintenant... mais je reconnais son parfum.
Wesley: Angel... tu ne peux pas simplement... sentir une personne et la reconnaître...
Angel (se penchant sur Wesley, respirant son odeur) : Tu as fait l’amour hier soir, avec une blonde.
Wesley: Seigneur, comment sais-tu...?
Cordy: C'est incroyable. (à Wesley) Je n'ai jamais pensé que tu faisais l’amour.

_________________
a.a.k

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cangelbestlovers.positifforum.com/
 
Les meilleures répliques
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bones :: BuffAngel :: Angel :: Discussions sur la série-
Sauter vers: